Editorial du 21 Septembre 2015

Dans l’actualité de ces derniers jours, le pape François s’est rendu aux Etats-Unis. Devant le Congrès américain, il a exprimé sa « préoccupation pour la famille, qui est menacée, peut-être comme jamais auparavant, de l’intérieur comme de l’extérieur. Les relations fondamentales sont en train d’être remises en cause, comme l’est la base même du mariage et de la famille ». Il a également rappelé « l’importance et, par-dessus tout, la richesse et la beauté de la vie familiale ». Le pape achève cette tournée américaine en participant à la rencontre mondiale des familles qui se tient à Philadelphie ce week-end.

Nos familles ont toutes des histoires complexes. Elles sont parfois chahutées et ébranlées par les difficultés de la vie. Mais par-dessus tout, c’est en elles que nous avons reçu le don de notre propre vie, et encore le lieu où la vie est transmise. Comme chrétiens, nous savons aussi que nous pouvons compter sur la force que Dieu donne pour apprendre à aimer et à pardonner : paradoxalement, c’est probablement dans la vie familiale que l’amour et la patience sont le plus mis à l’épreuve.

Dimanche 11 octobre, à Saint-Séverin nous invoquerons particulièrement la bénédiction de Dieu sur chacune de nos familles. Tout le monde est concerné, parce que nous appartenons tous à une famille, quel que soit son itinéraire. A cette occasion, n’hésitez pas à inviter vos proches.

Père Guillaume NORMAND

By | 2015-10-02T17:06:56+00:00 septembre 22nd, 2013|Editorial|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment