Hiver solidaire

//Hiver solidaire

Hiver solidaire

L’esprit

Il y a neuf ans, les paroisses de Paris ont commencé à offrir un hébergement à des personnes vivant dans la rue, souvent connues des paroissiens… aujourd’hui se crée, dans ces paroisses,  une relation d’amitié fraternelle entre les habitants du quartier et les gens de leurs rues.

La démarche

  • Accueillir les personnes de la rue pendant l’hiver : un lit dans un endroit chaud, un dîner et un petit déjeuner, pendant plusieurs semaines. Chaque paroisse s’organise à sa façon, en fonction de ses possibilités matérielles et humaines.
  • « Comme en famille » : les accueillis sont peu nombreux (3-5), tout comme les bénévoles  de la paroisse qui se relaient chaque soir pour dîner et dormir avec eux. Autour de la table, on discute, on partage le repas et ses histoires. Côté bénévoles, c’est généralement une présence « à la carte » : un ou plusieurs repas, une ou plusieurs nuits, mais aussi des intentions ou une veillée de prière… Côté accueillis, le respect de certaines règles est indispensable, notamment concernant l’alcool et la violence. Pour cela, il est nécessaire de se former et d’établir une charte.
  • Une relation dans la durée. Au fil des semaines, les uns et les autres transforment leurs regards :
    •  avant : commencer à repérer les personnes du quartier qui peuvent être concernés, démarrer des liens de confiance avec eux, par un sourire, un petit mot.
    • pendant : du temps donné, la richesse de la rencontre sur plusieurs semaines
    •  après : les relations fraternelles peuvent se prolonger par différentes formules, comme des dîners réguliers, des fêtes paroissiales…

Les fruits

Transformer le regard

  • Au-delà du gîte et du couvert pendant l’hiver, ce sont, pour les gens de la rue, des moments de dignité retrouvée : « ici, on n’est pas un numéro ! ». Ils découvrent face à eux des bénévoles de tous horizons qui les considèrent comme leurs frères.
  •     Pour les paroissiens et les habitants du quartier, c’est une rencontre qui ne laisse pas indifférent, souvent une découverte qui change les relations aux plus démunis. Les bénévoles se sentent eux-mêmes transformés par ce moment d’humanité.

Une étape possible sur un chemin de socialisation

Cette expérience apporte aux gens de la rue un temps de vie en société qui peut être passager, mais parfois servir de marchepied pour accomplir des démarches administratives, trouver une place dans un foyer d’accueil… Les associations partenaires comme le Secours Catholique ou Aux Captifs la libération, accompagnent les bénévoles dans ce travail.

Un quartier fraternel

L’expérience de quelques-uns rejaillit sur l’ensemble du quartier. Par les récits des uns et la prière ou l’encouragement des autres, tous sont impliqués dans cet accueil fraternel. La vie du quartier s’humanise, l’amour du Christ s’incarne, l’Eglise-Corps du Christ prend forme.

Cette année :

En ce mois de novembre, voici trois informations que nous souhaitons vous partager et bien sur, vous y convier.

1) Appel à bénévoles: tractage au Marché Maubert mutualité
Nous sommes actuellement 63 bénévoles et nous devons atteindre à peu près 100 participants pour qu’Hiver solidaire se passe bien. Nous allons donc inviter et communiquer sur l’opération Hiver solidaire sur la place Maubert mutualité de 10h00 à 12h00 le samedi 10 novembre prochain. Nous irons aussi chez les commerçants pour leur parler de l’initiative et placer des affiches.
Si vous pouvez vous joindre à nous pour le tractage, c’est chouette. On se retrouve sur le marché de la place Maubert. Merci de me prévenir de votre présence par retour d’email. Merci d’avance !!!

2) Journées Mondiales des Pauvres.
Le Pape François appelle à faire grandir partout une « Eglise pauvre pour les pauvres ». Le samedi 17 novembre prochain, nous sommes invités à partager un temps fraternel avec celles et ceux qui connaissent la précarité et l’humiliation. Comment cela va-t-il se faire ? à 10h30, visionnage gratuit du film de Wim Wenders « le Pape François, un homme de parole », puis déjeuner partagé à St Severin, Après le repas, réflexion en équipe sur l’appel du pape à bâtir une Eglise pauvre. Vous êtes invités bien sur, mais nous comptons sur vous pour être attentif à proposer à des personnes qui ont l’expérience de la galère. ça peut être une connaissance, un voisin…
Contact, informations et inscriptions auprès de Henry Jacolin 0143540563 – henry.jacolin@orange.fr

3) Ciné-débat « Au Bord du Monde » le 4 décembre au cinéma à 19h45 au Studio Galande, rue Galande, Paris 5
Pour entrer dans l’opération Hiver solidaire et aussi pour proposer à des personnes de nous rejoindre, nous pourrons regarder ensemble ce magnifique film de Claus Drexel qui redonne la parole au personnes qui vivent à la rue. Tisane et échange après le film !
tract en pièce-jointe pour plus d’information.

Contact paroisse :
paroisse@saint-severin.com
secrétariat paroisse : 01 42 34 93 50

Vicariat pour la solidarité
hiversolidaire@diocese-paris.net
01 78 91 92 40

By |2018-11-09T16:08:10+00:00décembre 4th, 2016|Solidarité|0 Comments

About the Author:

Diacre permanent du diocèse de Paris

Leave A Comment