Ce dimanche, l’évangile de saint Luc nous incite à réfléchir à une question simple : où placer notre confiance ? Est-ce dans le confort de l’accumulation des biens matériels, dans la recherche habile du profit, comme le gérant malhonnête ? Recherchons-nous notre intérêt ou celui qui fait grandir l’autre ? Quel est le “trésor” qui peut illuminer nos vies ?

Dans cet évangile, Jésus vient placer au centre de notre vie la clé de discernement dans le “bien véritable”. Il est celui qui vient nous sortir de nos situations inextricables, dans lesquels nos manœuvres, même les plus élaborées de “fils de ce monde” finissent par nous enfermer. Il est la porte qui ouvre à de nouvelles libertés, celles où la confiance en Dieu libère nos esprits et nos cœurs.

Alors, dans ce temps de rentrée souvent chargée et parfois difficile, mais qui nécessite toujours de démarrer sur des bases solides, nous pouvons nous reposer avec confiance dans le Christ
Sauveur et proclamer avec le psalmiste “Le Seigneur est ma lumière et mon salut ; de qui aurais-je crainte ? Le Seigneur est le rempart de ma vie ; devant qui tremblerais-je ?”.

Henri-Olivier DURON, diacre