Un chapelet de fêtes

//Un chapelet de fêtes

Un chapelet de fêtes

Dans le prolongement du Temps pascal, les semaines suivantes voient s’égrainer une série de fêtes importantes du calendrier liturgique : la Sainte-Trinité ; le Corps et le Sang du Seigneur, les deux dimanches suivants la Pentecôte ; le Sacré-cœur, le vendredi suivant. Elles sont intimement liées au mystère Pascal que nous célébrons au cours de la semaine Sainte. Au cours de cette dernière nous suivons le Christ dans sa Passion et sa Résurrection « en temps réel », selon le déroulement des évangiles depuis la
Cène, le jeudi, jusqu’au dimanche de Pâques. Cependant, il convient de s’arrêter quelque peu sur les dons que Dieu a faits à son Église. C’est là le sens de ces fêtes qui s’enchaînent.

Avec la Sainte-Trinité, après avoir suivi le Christ, nous étions invités à reconnaître l’offrande du Christ sur la Croix et sa Résurrection comme l’œuvre de Dieu lui-même, Père, Fils et Esprit-Saint, qui continue d’agir pour nous dans la vie sacramentelle. Avec la fête du Corps et du Sang, nous revenons au cénacle la veille de la Passion, pour contempler le don que le Christ fait de sa vie, sous l’apparence du pain et du vin, qu’il institue en mémorial pour perpétuer le sacrifice de la Croix. Source et sommet de la vie chrétienne, l’Eucharistie nous est donnée pour nous associer intimement à l’offrande du Christ.

Enfin avec la fête du Sacré-Cœur, nous demeurons au pied de la Croix avec le disciple que Jésus aimait, contemplant le cœur transpercé du Seigneur, recevant de lui le don de sa miséricorde et la plénitude de son enseignement. Que ces jours nous lient toujours plus intimement avec le Christ.

Père Vincent THIALLIER

By | 2018-06-01T15:52:22+00:00 juin 1st, 2018|Editorial|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment