Ce dimanche encore avec Saint Jean nous vivons le baptême de Jésus, “l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde”. Cet évangile nous invite à nous souvenir de notre propre baptême, à porter dans la prière ceux qui s’y préparent et surtout, nous permet de revenir sur les signes de ce sacrement.

La croix tracée signe du salut qui nous fait fils d’un même Père configurés au Christ par l’Esprit-Saint. L’eau qui évoque que nous sommes plongés dans la mort et la résurrection du Christ et ainsi relevés de la mort vaincue par La Croix. Le linge blanc qui nous rappelle la pureté des enfants de Dieu lavés du péché. La lumière qui nous nous dit que nous portons vers le monde le message de la lumière du Christ.

Le baptême du Christ qui ouvre les portes du ciel et fait dire à Dieu “Celui-ci est mon Fils bien-aimé”(Mt 3,17), comme celui de tout baptisé est une joie.

Une joie pour l’Église qui accueille celui ou celle qui vient placer sa confiance dans le message d’amour du Sauveur.

Une joie pour la communauté qui accueille celui ou celle qui reçoit ce sacrement lui permettant de partager la joie d’une vie nouvelle.

Une joie pour le baptisé qui s’inscrit désormais pour l’éternité dans le grand livre de ceux « appelés à être saints » et manifeste au monde le message d’amour de notre Seigneur.

Alors, dans notre vie quotidienne, dans nos rencontres, mais aussi peut être dans nos épreuves, n’hésitons pas à partager et à nous souvenir des joies de notre baptême !

Henri-Olivier DURON, diacre