Ce dimanche, une vingtaine de jeunes de la paroisse sont confirmés. Ils ont fait le choix de recevoir le trésor de l’Esprit Saint pour progresser dans les étapes de leur vie chrétienne. A nos yeux, et aux yeux du
monde, seule la trace visible du Saint Chrême et de son parfum, l’imposition des mains par l’évêque et la beauté de la liturgie viendront manifester la présence de Dieu. N’est-ce pas alors le moment de nous interroger avec eux sur le sens de cette démarche, pour nous demander si leur vie, si notre vie est radicalement transformée à l’issue de l’imposition des mains ?

L’essentiel en effet se passe dans le secret des cœurs, là où Dieu vient nous rejoindre si nous Lui laissons une place. L’essentiel, c’est qu’après ce sacrement de confirmation, signe efficace de la présence de Dieu, il reste dans leur vie de la place à l’Esprit pour qu’il agisse en eux. Alors, pour nos adolescents bien de ce monde, ne nous attendons pas nécessairement à de nombreux miracles visibles ! Mais faut-il le regretter ? Dans les sacrements de l’initiation à la vie chrétienne, la confirmation confère une dimension
essentielle au baptisé, ce “caractère” propre, par lequel il est appelé à être témoin du Ressuscité et de la joie de vivre en témoin de l’amour de Dieu pour les hommes. Il se traduit dans nos vies, dans la confiance au Christ qui nous connaît et nous aime, là où souvent nous nous y attendons le moins…

Il est là le trésor, elle est là la vraie richesse à partager. C’est la confiance en Celui qui ne nous quitte jamais, Celui qui nous laisse toujours la liberté de venir Le rejoindre, même quand nous Lui avons tourné le dos ou
que nous pensons ne plus être dignes de Lui ou que nous pensons ne plus pouvoir compter sur personne. C’est Celui qui nous dit “Et moi je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde (Mt 28,20).

Alors réjouissons-nous avec tous les nouveaux confirmés de ce “trésor” que nous pouvons partager.

Henri-Olivier DURON