Rafraîchissement

//Rafraîchissement

Rafraîchissement

Il fait chaud. Vous l’aviez remarqué. Alors, à défaut de climatiseur, voici un petit florilège de saison :

« Le Seigneur Dieu donna l’ordre à un arbuste, un ricin, de pousser au-dessus de Jonas pour donner de l’ombre à sa tête et le délivrer ainsi de sa mauvaise humeur. Jonas se réjouit d’une grande joie à cause du ricin. » (Jon 4,6)

« Le Seigneur, ton gardien, le Seigneur, ton ombrage, se tient près de toi. Le soleil, pendant le jour, ne pourra te frapper, ni la lune, durant la nuit. » (Ps 120,5-6)

« Ils n’auront plus faim, ils n’auront plus soif, ni le soleil ni la chaleur ne les accablera, puisque l’Agneau qui se tient au milieu du Trône sera leur pasteur pour les conduire aux sources des eaux de la vie. » (Ap 7,16-17)
L’expérience de ces derniers jours nous rappelle une chose toute simple : pas facile de lutter contre la chaleur intense… Nous rêvons d’une chose, trouver un peu d’ombre, un abri dans un lieu frais. Et quand on y parvient, cela fait du bien. C’est une petite parabole de notre vie spirituelle : vivre dans le Seigneur, c’est un rafraîchissement au milieu des échauffements du monde. Il fait du bien ! Alors, profitons-en…
Père Guillaume NORMAND

By |2016-09-18T16:35:09+00:00août 29th, 2016|Editorial|0 Comments

About the Author:

Je suis parisien. J’ai été fortement marqué par les JMJ de Paris, et ma vocation a ensuite germé dans la communauté paroissiale de Saint-Augustin. Ordonné prêtre en 2007, j’ai été nommé vicaire à Saint-Ambroise, paroisse de la Fraternité Missionnaire des Prêtres pour la Ville, où j’ai passé cinq merveilleuses années. En 2012, ayant reçu une mission d’études, j’ai rejoint la Belgique pour faire une licence de théologie, sur « Le sacerdoce des fils ». Une année durant, j’ai été l’adjoint du P. de Vandière, auprès des séminaristes parisiens en formation à Bruxelles ; puis adjoint à la maison Sainte-Thérèse, qui accueille les séminaristes de nombreux diocèses de France.

Leave A Comment