La vie à St-Séverin

//La vie à St-Séverin

La vie à St-Séverin

– Pèlerinage à Assise

64 personnes sont partis en pèlerinage paroissial à Assise : 41 avec le groupe des adultes, 23 avec le groupe des jeunes. Plus de 120 intentions de prière nous été confiées : nous les portons fidèlement, tout particulièrement le mardi 17 au matin, jour où nous serons à la basilique Saint-François le matin et célébrerons la messe à la basilique Sainte-Claire à 16h. Pendant toute la durée du pèlerinage, une veilleuse brillera nuit et jour à Saint-Séverin près de la statue de saint François, pour manifester notre communion de prière.
Par ailleurs, si vous cherchez une lecture pour les vacances, sachez que le pape vient de publier une exhortation apostolique intitulée Gaudete et exsultate, sur l’appel à la sainteté dans le monde actuel.

– Denier de l’Église

Avant la dispersion des vacances de printemps, pensez à faire votre versement pour le denier de l’Eglise. Deux solutions : payer par chèque, à l’ordre de « Paroisse Saint-Séverin – Saint-Nicolas ADP », en y joignant le bulletin que vous avez reçu par courrier, ou
en prenant une enveloppe au fond de l’église. Encore plus simple, le paiement par carte bancaire sur le site internet sécurisé du diocèse : https://www.paris.catholique.fr/-don-en-ligne-.html (ou chercher « denier de l’église paris » sur votre moteur de recherche).
D’avance, un très grand merci !

– Offrande de carême

Au cours de ce carême 2018, vos offrandes sont destinées au soutien du village d’Aou Mono, au Togo. Notre souhait est de recueillir un budget de 6000 € pour apporter la lumière dans le centre culturel qui regroupe la bibliothèque-vidéothèque et l’atelier d’informatique.
Merci pour votre générosité. Des enveloppes « offrandes de carême » sont disponibles au fond de l’église.

– Le sacrement des malades

Nous célébrerons le sacrement des malades.
Qu’est-ce que c’est ? Un sacrement, c’est toujours Dieu qui agit et fait quelque chose pour nous. Confronté à la maladie, aux infirmités, le chrétien demande à Dieu la force et la paix pour traverser l’épreuve et supporter la faiblesse. Mystérieusement, le chrétien qui lutte contre la souffrance et la maladie vit une proximité spéciale avec le Christ.
Qui peut le recevoir ? Les personnes atteintes d’une maladie grave ou longue, ainsi que les personnes fragilisées par la vieillesse. Il est possible de recevoir ce sacrement plusieurs fois dans la vie.
Comment s’inscrire ? En contactant la paroisse au 01 42 34 93 50, ou en allant voir un prêtre à l’accueil dans l’église, du mardi au vendredi de 17h à 18h45.

– Aou Mono

Le partenariat entre Aou Mono, village du Togo et la paroisse Saint-Séverin continue à être mis en œuvre grâce à la générosité des paroissiens de Saint-Séverin et des élèves des écoles paroissiales. Quels ont été les projets mis en œuvre ? Comment s’effectue le suivi des actions entreprises ?

– A Dieu, Michel CHAPUIS

Dimanche dernier, le 12 novembre, Michel CHAPUIS est entré dans la paix de Dieu. Par un étonnant concours de circonstances, l’orgue de Saint-Séverin est resté muet ce matin-là pour les messes de 10h30 et 12h. Les obsèques de Michel CHAPUIS ont eu lieu à Dole, d’où il était originaire, le jeudi 16 novembre.
Figure emblématique de l’orgue en France, Michel CHAPUIS a été titulaire de la tribune de Saint-Séverin de 1964 à 1994, alors qu’il était aussi à Notre-Dame. Il a contribué à la restauration du grand orgue dans les années 1960, et au déploiement de la musique liturgique à Saint-Séverin.

– Horaires à l’oratoire du 39 bd St Germain

Les horaires de la paroisse Saint-Séverin – Saint-Nicolas ne concernent pas seulement ce qui se passe à l’église Saint-Séverin. Il y a aussi l’oratoire situé au 39, boulevard Saint Germain.
Le samedi soir, messe dominicale anticipée à 18h.
En dehors des vacances scolaires, il faut aussi noter la messe quotidienne, du lundi au vendredi à 12h15, ainsi que l’adoration eucharistique, le mercredi de 11h à 12h.

– La liturgie des heures à Saint-Séverin

La vie chrétienne est marquée par la sanctification du temps. Qu’est-ce que cela signifie ? Les Apôtres ont hérité de la tradition juive, selon laquelle la communauté se rassemble pour prier ensemble avec les psaumes, à plusieurs moments de la journée. C’est ainsi que les moines chantent ensemble l’office plusieurs fois par jour, que les religieux, les prêtres disent le « bréviaire ». C’est aussi ce que vous pouvez vivre à la maison en vous retrouvant le matin ou le soir pour une prière familiale.

En période scolaire ; à Saint-Séverin, nous chantons l’office du matin, les laudes, à 7h30 à la chapelle de l’icône, du lundi au samedi, et le dimanche à 10h, avec les séminaristes (entrée par le cloître). Et pour entrer dans le dimanche, il y a les vêpres solennelles le samedi soir à 18h.

– Prière à la sainte famille

Jésus, Marie et Joseph, en vous, nous contemplons la splendeur de l’amour vrai, en toute confiance nous nous adressons à vous. Sainte Famille de Nazareth, fais aussi de nos familles un lieu de communion et un cénacle de prière, d’authentiques écoles de l’Évangile et de petites Églises domestiques. Sainte Famille de Nazareth, que plus jamais il n’y ait dans les familles des scènes de violence, d’isolement et de division ; que celui qui a été blessé ou scandalisé soit, bientôt, consolé et guéri. Sainte Famille de Nazareth, fais prendre conscience à tous du caractère sacré et inviolable de la famille, de sa beauté dans le projet de Dieu. Jésus, Marie et Joseph, Écoutez, exaucez notre prière. Amen !

– Accompagnement scolaire

L’accompagnement scolaire organisé par l’EnAP (Entraide, Amitié, Partage) aura lieu cette année, tous les mardis de 17h à 19h au presbytère.

– Prier avec saint François d’Assise

Voici une petite suggestion pour nourrir votre prière personnelle et familiale : faire une neuvaine à saint François. Neuf jours pour prier avec lui, avec le cantique des créatures à partir du lundi 25 septembre, pour aboutir à sa fête, le mercredi 4 octobre.

Très haut, tout puissant et bon Seigneur, à toi louange, gloire, honneur, et toute bénédiction ; à toi seul ils conviennent, ô Très-Haut, et nul homme n’est digne de te nommer.

Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures, spécialement messire frère Soleil. par qui tu nous donnes le jour, la lumière : il est beau, rayonnant d’une grande splendeur, et de toi, le Très-Haut, il nous offre le symbole.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur Lune et les étoiles : dans le ciel tu les as formées, claires, précieuses et belles.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Vent, et pour l’air et pour les nuages, pour l’azur calme et tous les temps : grâce à eux tu maintiens en vie toutes les créatures.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur Eau. qui est très utile et très humble, précieuse et chaste.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la Terre, qui nous porte et nous nourrit, qui produit la diversité des fruits, avec les fleurs diaprées et les herbes.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour ceux qui pardonnent par amour pour toi ; qui supportent épreuves et maladies : heureux s’ils conservent la paix car par toi, le Très-Haut, ils seront couronnés.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour notre sœur la Mort corporelle à qui nul homme vivant ne peut échapper. Malheur à ceux qui meurent en péché mortel ; heureux ceux qu’elle surprendra faisant ta volonté, car la seconde mort ne pourra leur nuire.

Louez et bénissez mon Seigneur, rendez-lui grâce et servez-le en toute humilité !

– Recevoir la Sev’ par email

Le secrétariat a rencontré quelques déboires informatiques ces dernières semaines, et les abonnés de la Sev’ par internet ne l’ont plus reçue. Nous sommes en train de reconstituer les fichiers : vous pouvez vous inscrire sur la liste de diffusion en envoyant un mail à l’adresse suivante : paroisse@saint-severin.com

– A Dieu, Philippe

Philippe BEGUERIE naît à Bordeaux en 1925. Sa jeunesse est marquée par la guerre : avec des amis, il organise un maquis à Saucats, mais son groupe est découvert et massacré. Seul survivant, Philippe BEGUERIE entre alors chez les spiritains et est ordonné prêtre en 1952.

En 1956, il est professeur au séminaire des missions de Chevilly (94) de la communauté spiritaine. Il suit avec passion la préparation du concile Vatican II et quitte son ordre quand Mgr Marcel LEFEBVRE en devient supérieur. Il est alors incardiné au diocèse de Paris et commence à s’intéresser à la liturgie, dans la perspective des réformes du concile.

En 1967, il est délégué à la commission régionale de liturgie pendant trois ans, puis, en 1970, il est nommé responsable inter-diocésain de la pastorale sacramentelle et liturgique.

En 1973, il est directeur national de pastorale liturgique.

En 1976, il est à la disposition du diocèse de Yaoundé au Cameroun, comme prêtre fidei donum, pendant trois ans. Ensuite, pendant une quinzaine d’années, il alterne apostolat en France et en Afrique.

En 1981, il est nommé curé de la paroisse Saint-Séverin-Saint-Nicolas (5e). Il appelle et participe à la formation de nombreux laïcs, en lançant notamment les groupes bibliques.

À partir de 1986, il est accueilli à Saint-Lambert de Vaugirard (15e), et est nommé délégué diocésain à la coopération missionnaire pendant huit ans.

Spécialiste de la liturgie et de la catéchèse des adultes, le Père Philippe BEGUERIE a publié de nombreux ouvrages, dont des parcours de catéchuménat adulte intitulés Aux sources de la foi, pour lesquels il a essayé d’adapter le travail réalisé en Afrique. A partir de sa réflexion sur la liturgie, il publie Pour vivre l’Eucharistie en 1993. En 2010, il livre Vers Ecône : Mgr LEFEBVRE et les Pères du Saint-Esprit, un livre significatif dans lequel il redit son désaccord avec le mouvement et explique les raisons pour lesquelles il quitta cet ordre. En 2013, il écrit encore L’homélie : de la Parole à l’Eucharistie.

En 2003, le Père Philippe BEGUERIE entre à la Maison Marie-Thérèse. Hospitalisé à l’hôpital Cochin (14e), il rejoint la Maison du Père l’après-midi du mercredi 3 mai, jour de sa fête. Ses obsèques ont eu lieu à Saint-Séverin ce samedi 6 mai 2017. Que le Seigneur ainsi que son saint patron Philippe, le reçoive dans sa paix et lui donne le repos des justes !

– Garderie et liturgie de la Parole pour les enfants

A Saint-Séverin, les enfants sont les bienvenus ! Lors de la messe de 10h30, vous les voyez souvent partir avant la première lecture et revenir en procession pour l’offertoire. Ils sont partis à la chapelle Mansart pour se mettre à l’écoute de la Parole de Dieu, accompagnés par un adulte, ce qui leur permet de vivre la messe d’une manière plus adaptée à leur âge. Nous faisons aussi en sorte d’ouvrir une garderie à la sacristie, pour que les plus petits puissent bouger sans que leurs parents en soient stressés !
Nous avons besoin de parents pour assurer ce service à tour de rôle : plus vous êtes nombreux à vous y inscrire, plus c’est léger pour chacun. Contact : Marie BERTIN famille.bertin65@gmail.com

– Les « grandes Ô »

Une fois n’est pas coutume, un peu d’enseignement liturgique dans la Sev’. Connaissez-vous les « grandes Ô » ? Ce sont les antiennes que l’on chante pour le Magnificat, au cours des vêpres, à partir du 17 décembre. On les retrouve aussi dans les versets de l’Alléluia de la messe du jour correspondant. Elles reprennent des titres de l’Ancien Testament que la tradition chrétienne relit à la lumière du Christ : Sapientia (Sagesse), Adonai (Seigneur, cf. Ex 3,1-15), Radix Jesse (Racine de Jessé, cf Is 11,1), Clavis David (Clé de David, cf. Is 22,22), Oriens (Orient, Soleil levant), Rex gentium (Roi des nations) et Emmanuel (cf. Is 7,14). Prenez la première lettre de chaque invocation, inversez le tout, vous lirez : ERO CRAS (demain, je serai là). « Ô » : c’est une invocation, c’est un émerveillement. Ces antiennes sont autant de méditations sur l’Ancien Testament qui annonce et attend le Messie d’Israël. « Demain, je serai là » : elles aboutissent au jour où nous célébrons la venue du Verbe fait chair, dont nous attendons aussi la venue dans la gloire. Ces antiennes peuvent nourrir notre prière (après traduction…) dans les jours à venir. Pour plus de précisions, vous pouvez consulter l’article « grandes antiennes Ô de l’Avent » sur Wikipédia, très documentée.

Anuncio

Un vendredi par mois, nous vivons un temps d’évangélisation direct ensemble pour vivre du charisme premier d’Anuncio au cœur du quotidien de nos vies ! L’Amitié étant première dans la mission, la soirée débute par un dîner convivial et festif suivi d’un temps de formation simple et concret à l’évangélisation. Après un temps de louange et d’exhortation, nous sommes envoyés deux par deux dans le quartier St Michel (un initié et un non-initié).

By | 2018-04-22T08:14:41+00:00 avril 6th, 2018|Nouvelles|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment